Archives du mot-clé #videintérieur

Petit frère

Stéphane a rempli son vide intérieur avec l’amour intense.
Une vraie famille composée ou recomposée, le grandiose,
Donnant aux autres, ce qu’il cherchait depuis son enfance,
Chacun prendra le temps de se souvenir de ses belles choses

Stéphane, nous t’aimions en silence, petit dernier de la tribu.
Relié par ce lien invisible qui s’appelle fraternité,
Déchiré, séparé, abandonné, jamais oublié,
Le destin nous a guidés vers des possibles méconnus.

Toi, notre frère bien aimé Stéphane le charpentier,
Un accident t’a guidé sur un nouveau chemin.
Aperçois-tu la forêt vierge avec ses arbres élancés,
Montant au ciel comme des piliers défunt ?

Nous nous inclinons devant ce choix contraint.
De te laisser partir vers le paradis perdu,
Le pays d’où personne n’est jamais revenu
En fermant les paupières, tu as rompu notre lien.

Celui qui nous unissait dans notre enfance,
Main dans la main cherchant notre mère,
Tu rejoins nos parents biologiques dans l’urgence.
T’accueilleront-ils avec amour les bras ouverts ?

Nous n’oublierons jamais ton sourire sur ton visage.
Façade artificielle quand tu nous confiais tes angoisses,
Même avec une vie fragile, tu as trouvé le courage,
D’affronter seul de l’intérieur toutes les poisses.

La révolte nous habite, nous guerroyons contre la mort.
De plein fouet, Stéphane a osé l’embrasser et la défier,
Si gentil, le cœur sur la main en ultime effort,
Sans te battre une dernière fois, tu lui as cédé.

Nous sommes tous réunis dans ce qui nous déchire.
N’être personne, ton heure de célébrité à contre-cœur,
Dans le journal au fait divers, Stéphane rejoint les souvenirs.
Les photos dans un album, une bougie dans le coin du cœur.

Tu nous tournes le dos, nous te souhaitons bon voyage.
Dans la lumière de ceux qui te portent et te chérissent,
Nous remplissons de larmes, le vide de ton jeune âge,
Qui unissait Danielle, Frédéric et Stéphane…le petit-frère.