Archives pour la catégorie Pôlette et Christiane

8-.Dans un monde où chacun ment-(l’enlèvement)

Le ciel semblait autant agité que la mère supérieure. Elle rentrait affolée au couvent, entre mauvaise humeur et tristesse.
Elle s’assied sur la chaise d’habitude éblouie de lumière, un rai filtré par le vitrail. Ainsi, la mère donne l’excuse d’être sur « la chaise du christ ». Être dans sa lumière une manière de brouiller les esprits, est-il là ? Ou pas ? Lire la suite